Beaucoup de remue-ménage dans les familles royales du spam (pourriel) en ce moment : un spammeur de Seattle surnommé « spam king » (le roi du spam) vient d’être condamné à Seattle ; un autre avec le même surnom vient de s’échapper d’une prison du Colorado.

  • Eddie Davidson alias « Spam king » (le roi du spam) avait amassé environ 3,5 millions de dollars entre 2003 et 2006 avec sa fausse société Power Promoters. Il a été condamné en avril à 21 mois d’emprisonnement (et 3 ans de liberté surveillée) pour spam (pourriel),
    et s’est enfui du camp où il était enfermé au Colorado. Il est en cavale
    avec le FBI, les marshalls et l’IRS (détectives des impôts) à ses trousses.
  • Robert Soloway alias « Spam King » (lui aussi) a été condamné le 22 juillet à 3 ans et 11 mois de prison par la cour de Seattle (il risquait jusqu’à 26 ans de prison). Il a été reconnu coupable d’avoir envoyé des millions de spams depuis 2003. Il avait déjà été condamné à une amende de 7 millions de dollars (sur plainte de Microsoft) en 2003, et à une autre de 10 millions de dollars en 2005 (sur plainte d’un fournisseur d’accès de l’Oklahoma).

Deux chiffres: plus de 70 milliards (estimation 2006 !) de pourriel par 24 heures, plus de 95% des messages sont des spams.

Chez AppliBox, nous avons installé le système de Greylisting, qui a permis du jour au lendemain de réduire de 75% le nombre de spam sans risque de faux positifs.

Sources :